Il est des lieux où la notion d'étendue est imprécise, l'horizon se trouble et se noie dans la nuit ou dans une brume enveloppante.
Ce n'est pas l'espace lui même qui erré l'inquietude, mais c'est ce qui peut exister au-delà de cet espace et l'envahir, nous envahir.
Cette peur finie par s'infiltrer dans toutes les pores de ces espaces, les projections de notre mental en prenant le dessus modifient la réalité et y font ressurgir nos propres peurs, transformant des lieux paisibles en des lieux menaçants et étouffants.
Photographe : Philippe Vermale
Ouvrage CNR Donzere
Janvier 2020
Back to Top